Casser la croûte mais pas la Terre

Consommation responsable.

Attendez un instant.

Consommation. Ok, acheter, ingurgiter, utiliser, jeter. Point 12 des objectifs de l’UNICEF. On a l’idée. Responsable. Hmm. Hum hum.

 

Quelles réalités se cachent réellement derrière ces deux termes, pouvant parfois paraître antinomiques ?

 

A première vue, il semble y avoir deux mondes ennemis.

 

D’un côté, celui de la « consommation », réduite à l’acte d’achat du consommateur, que les ingénieurs du parcours client cherchent à cantonner à un nombre minimal de variables, afin de lisser les courbes et de maximiser l’efficacité de chaque euro dépensé en communication.

De l’autre, celui de la « responsabilité » ; celle du parent, celle du citoyen, celle de l’être vivant sur Terre qui doit limiter la trace qu’il laisse sur son passage.

 

Pourtant, de nombreuses initiatives, du côté des producteurs comme des distributeurs, visent aujourd’hui à reformer un mariage entre ces deux termes, autrefois joli petit couple un peu fâché avec le temps. Enfin plus exactement le temps, l’industrialisation, l’apparition de la concurrence au moins-disant sur les prix en grande surface, la malbouffe (qui cause plus de morts que le sexe, l’alcool et le tabac réunis selon BFM) et la fonte des glaciers (qui fait encore plus peur que le mauvais cholestérol quand on regarde ce cadran en temps réel).

 

L’idée, c’est donc de partir du point commun entre la consommation et la responsabilité.

 

Le choix du consommateur (certains nouveaux esthètes du néologisme diraient « consommacteurs ») de mettre un produit de qualité dans son assiette.

 

C’est ce que font déjà plusieurs labels, dont nous saluons le travail, notamment le label Agriculture Biologique, mais encore les labels éthiques. Mais tout ceci suppose un choix en rayon, lorsque vous allez faire vos courses.

 

Et côté restaurants ?

 

C’est en partant de ce constat que nous nous sommes dit que ce serait trop bête de ne pas pouvoir consommer de façon responsable en restaurant sans avoir à se déplacer dans les 2 enseignes spécialisées à l’autre bout de la ville (quand il y en a) : il suffisait donc d’introduire la responsabilisation du consommateur dans le restaurant.

Et pour faire ça à l’abri du temps qui file et fait se séparer notre petit couple de mots, quoi de mieux que de le faire pendant le jour de fermeture, quand tout est calme et que la reprise du lundi semble être appelée à demeurer pour toujours une idée lointaine ?

 

Vivons heureux, vivons cachés (mais responsables).

 

Cette responsabilité est souvent basée sur la peur, dans des articles, des campagnes sur les deniers publics, véhiculant une idéologie de la culpabilité qu’on retrouve jusque dans les clips publicitaires des quelques marques proposant l’écoresponsabilité comme une offre à emporter -voire à se faire livrer, cohérence quand tu nous tiens…-.

 

Emmener le garçon qu’on veut séduire au restaurant, c’est quand même plus sympa que d’attendre l’arrivée d’un sac en plastique rempli de poireaux porté par un pauvre serviteur du salariat déguisé à bicyclette, non ?

 

Du coup, Entrez c’est fermé renouvelle la définition, rembobine, remet le compteur à zéro ; désormais, l’écoresponsabilité est à la portée de toutes les bourses, et surtout… elle est plus sexy que jamais.

 

Consommation, responsabilité, vous voici unies.

 

Et comme dirait Monsieur le Maire :

« La loi dicte aux futurs époux « fidélité, secours et assistance ». Il s’agit aussi de respecter la personnalité de l’autre et d’accepter sa différence, de se faire confiance et de rester à l’écoute surtout dans les moments difficiles. Je vous souhaite donc une belle route ensemble et, avant de procéder aux actes administratifs nécessaires pour légaliser votre mariage, je souhaite à tous une très belle fête. »

4 778 Responses

  1. Thanks so much for sharing this excellent info! I’m seeking forward to see much more posts! deddagdebdkd

  2. An attention-grabbing dialogue is price comment. I feel that it’s best to write extra on this subject, it may not be a taboo topic however typically persons are not enough to speak on such topics. To the next. Cheers

  3. wh0cd83698 [url=http://buyorlistat.doctor/]buy orlistat[/url] [url=http://genericdoxycycline.doctor/]generic doxycycline[/url] [url=http://buyretina.doctor/]retin-a[/url] [url=http://cheapviagra.doctor/]cheap viagra[/url] [url=http://genericatenolol.doctor/]atenolol[/url]